cyclo club houchin

départ pour le brevet dominical

Bienvenue sur le site du club cyclo  d'houchin.

 

Vous trouverez  sur ce site:

      -L'agenda des sorties cyclo et des réunions du club

      -Un album photo et des vidéos des différentes manifestations auxquelles ont participé les membres du club

      -Un blog sur lequel vous pouvez poster des commentaires

     -Des liens vers différents sites

     -Un forum  de discussion pour rendre le site encore plus vivant

 

Tenue 2.

LE MOT DU PRESIDENT

wp-000364.jpg

 

 

Chers adhérentes et adhérents,  cyclotes et cyclos , en ce début d'année 2018, l'ensemble du bureau du c.c. Houchin se joint à moi pour vous présenter,  ainsi qu'à vos proches, tous nos meilleurs voeux.

Que cette nouvelle année vous apporte bonheur, santé, joies familiales et réussites professionnelles et que sur le plan sportif votre club préféré vous apporte toutes les satisfactions que vous attendez pour cette nouvelle saison 2018.

2018, une année de transition pour le président qui pose  un ultime regard sur le passé  pour mieux appréhender l'avenir . Cette période particulière aide  à tourner une page en douceur dans l'espoir d'en écrire une plus belle encore.  La der des der , comme on dit.

Cette année encore, nous avons eu la satisfaction de voir le nombre de nos adhérents continuer sa progression, et je profite de l'occasion qui m'est donnée pour remercier les nouveaux venus du choix qu'ils ont fait d'adhérer au c.c Houchin .

Ceci est le signe,  que nous sommes un club où il fait bon vivre et où l'esprit de camaraderie et d'émulation entre les différentes générations est une chose importante. La solidarité est notre carburant.

Nous pouvons nourrir de grandes ambitions , car l'année 2017 fut plutôt un bon cru et on peut dire..... , et on a pu dire , que le peloton houchinois avait vraiment fiére allure .

Gardons cet enthousiasme , cette audace et cette hardiesse  qui nous caractérisent et  communiquons cet engouement partout où nous irons , partout où nous poserons nos roues .

Sol Invictus ; soyons rayonnants et triomphants.

En vous renouvelant tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année, je vous donne rendez-vous à très bientôt sur nos belles routes de campagne pour de nouvelles aventures.

Meilleurs voeux également à tous les adhérents des clubs de notre belle  région des "Hauts de France ".    Bonne Année 2018

 

 

 

 

 

 

 c.Duss
Président du CCH
8 rue du château d'eau 62620 houchin
tel : 03.21.27.74.97

 

 

 

Actualités

une semaine à BORMIO

Fin juillet nous étions une quinzaine de cyclos  réunis pour gravir les plus grands cols italiens:stelvio,gavia et mortirolo.

Tout s'est bien passé sauf pour notre doyen robert  81ans ! qui nous fait un cr de ses mésaventures:

Au retour de la tant attendue rencontre, je fais part de mon vécu ... personnel.

Avant de passer à ce qui a été pour moi une sorte d'adieu aux armes (Hémingway me pardonnera de le plagier ici) ...

Je veux d'abord parler de ce qui a été positif :
- Cette région alpine d'abord, entre Livigno, Bormio, Stelvio, Gavia et Mortirolo, aux frontières de l'Italie, de la Suisse et de l'Autriche, qui est littéralement magnifique et mérite un détour, un séjour, et pourquoi pas, un retour.
- La météo ensuite, globalement très favorable, avec des températures "vivables" et beaucoup moins caniculaires que celles qui ont sévi sur notre région pendant ce court laps de temps.
- Enfin et surtout l'excellente ambiance d'amitié dans ce groupe, très hétéroclite par ailleurs, que Jean-Michel a fédéré pour ce séjour. J'en étais le doyen, sans conteste, c'est devenu pour moi une habitude. Si j'excepte mon ami Phiphi, tous sont de la génération de mes enfants, voire de mes petits enfants ! Mais j'apprécie hautement ce mélange de générations et cette agréable mixité.
..................


Ce premier jour de réjouissances, notre G.O. (Jean-Michel) a prévu la montée du col de Gavia.

Bormio18Img 20190723 114844Bormio58Bormio49

Et moi, je me suis fait une philosophie dont j'ai informé le groupe. J'ai eu toutes les peines du monde à éconduire Lolo, qui, en bon samaritain voulait m'accompagner un temps ... Je ne veux ralentir personne et rouler seul, comme j'en ai désormais l'habitude. Je vais donc, sur la première partie du parcours , descendante ou plane, flâner en queue de peloton avec Lolo, pour lâcher et faire seul la montée, tranquillement, à ma main. Je ne suis d'ailleurs pas en bonne forme : Je viens de me rétablir après une bonne crise d'arthrose, j'ai dormi très moyennement et j'ai, pour parachever la tableau, des ennuis intestinaux.

Me voilà dans les premières rampes, un peu poussif, mais les jambes tournent et les kilomètres passent.

J'arrive à la station de sports d'hiver de Santa Catharina, km 25, altitude 1750 m. La traversée du village est plane. Pour changer d'allure, je passe sur le grand plateau ; mais le répit est court et voilà la route qui se cabre méchamment aux dernières maisons du village ...
Et j'ai complètement oublié que je suis sur la plaque.
Je monte sur le grand pignon. Mon pédalier et ma roue se bloquent. Je déchausse rapidement pour constater que plus rien ne tourne et que ma chaîne est tendue comme la corde d'un arc alors que mon dérailleur est dans une position horizontale.
Les mains pleines de cambouis, je parviens à sortir ma roue.
Le problème survient, quand je m'avise de la remettre en place : Plus moyen de la centrer. Le pneu touche le cadre.
Il n'est donc plus question de continuer. Je vais essayer de rentrer. Il me reste 25 km et dans ma tête je me refais le parcours : 15 km de descente et 10 km de montée, légère d'abord puis à 6/8%.
Ca promet.

La descente d'abord où mon seul souci est de ne pas prendre de vitesse. Plus moyen de changer de pignon. Quand je tente de le faire, la chaîne commence à riper sans accrocher les dentures. Et j'ai peur ... Je m'arrête, tente de recentrer ma roue en vain. Elle frotte le cadre et le pneu chauffe.


Ouf ! Voilà Bormio. Plus que dix km mais quels kilomètres ! Un freinage permanent, un soleil au zénith, un air à plus de 30°, une circulation automobile intense ... et la trouille au ventre que ma bécane me laisse tomber, définitivement.
Il me reste cinq kilomètres à 6/8%. Mes jambes se tétanisent, je suis en nage.
Je pense que jamais de ma vie de cycliste je n'ai été dans un tel état.
Re ouf ! Voilà à ma vue le clocher de l'église qui voisine l'hôtel. Je suis littéralement exténué. Je n'ai plus pensé ni à m'alimenter, ni à boire.
.................
Vélo posé, douché, je bois au robinet du lavabo de la chambre avec l'avidité de celui qui a traversé le désert du Sahara.
.....................
Je m'étends sur le lit.
Tout à l'heure, quand Phiphi sera rentré, je lui raconterai mes ennuis. Féru de mécanique cycliste, il va guérir mon pauvre vélo !
....................

On frappe à la porte de la chambre, c'est Phiphi.
Après mon récit, il me dit :
-Ben, on va voir ça. Et demain, nous grimpons le Stelvio ensemble ...

Bormio33Bormio4
.................
Au local à vélo, point ne sera besoin d'outils !
Constat : la traction sur la chaîne a plié les bases de mon cadre. Ma très chère bécane, celle que j'aimais tant, est morte, définitivement, sur les pentes du Gavia. "De profundis" ... Me voilà veuf et devenu malgré moi un piéton, promis à l'errance dans les arcanes compliquées de l'hôtel !
J'aurais pu louer un vélo, c'est vrai, et continuer mon séjour cycliste ; vu l'environnement de chance qui est mien en ce moment, j'ai renoncé de peur d'un pépin plus grave.
........................
Et grâce à Phiphi dont je loue ici la vraie amitié, je verrai le Gavia et le Stelvio ... en automobile ! Merci l'ami Phiphi.
.......................
Je reprends le couplet d'une chanson de Gilbert Bécaud :
ET MAINTENANT, QUE VAIS-JE FAIRE ...
Je crains que cet épisode ait mis un terme à ma carrière cycliste, pour un temps du moins.

 

 

Rassurez vous robert  a repris le vélo et son cher "ghisallo" est en réparation

Lire la suite

Avec Thibaut

Superbe reportage sur thibaut pinot et son équipe pendant le tour de france

Evénements à venir

Brevets

calendrier-2019.xlsx (29.07 Ko)   planningcyclode-janvier-a-avril2019.pdf (108.93 Ko)  

Vous êtes le 131788ème visiteur